Week 2 : Tropical Queensland

Publié le par Agnès

_DSC0079-1.JPG

Cairns lagoon

 

Nous voici depuis 4 jours a Cairns dans le Queensland (ie au nord est de l'Australie). On arrive au meilleur moment, vu que cest la saison seche : 30 degres constants et pas une goutte de pluie. Cest assez bizarre de passer d'une saison a l'autre aussi rapidement..

On a fait beaucoup de sessions plage jusqu'a present, car 1. On n'a pas de voitures dc tres limite pour bouger en dehors de Cairns et 2. Toutes les activites sont cheres ici! Donc pr linstant on est en plein dilemne de "que fait on?" et nos conversations ressemblent plus ou moins a ca :

"je pense qu'on devrait faire le zoo, ca vaut le coup et puis comme ca j'peux avoir ma photo avec un koala"

"nan mais on a deja vu tous ces animaux, on va pas refaire 36 fois la meme chose.et de tte facon cest ridicule cette histoire de photo, cest un truc de touriste!"

"oui bah de tte facon je suis une touriste, jassume. Et jai pas de photo en train de porter un koala et en plus cest le seule endroit possible"

"bah entre une photo avec un koala ou le parc de crocodiles, je prefere les crocos!et oublie pas quil y a la barriere de corail aussi et ca ca coute la peau de fesses!"

Bref, en plein dilemne je vous dis !

 

Sinon chose fort interessante, il y a des centaines de chauves souries ds la ville, cest comme les pigeons de paris! Bcp d'ibis et qq perroquets multicolores.. Et pour la premiere fois on a vu des dizaines de kangourous en pleine nature lorsquon rentrait de la plage :)

_DSC0065.JPGChauve-sourie en train de casser la croute 

 

_DSC0129.JPGPalm Cove beach

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

les Chaudron bourguignons 29/08/2011 10:37


Continuez à faire les touristes, car ainsi on profite des photos, magnifiques ! !
Conseil n°1 : il vaut mieux une photo avec un koala dans les bras plutôt qu'un crocodile.
Conseil n°2 : profitez, profitez car bientôt le retour, hehe ...
bises à vous, au koala, au kangourou, NON NON pas le crocodile, ha trop tard...